DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immigration : l'Espagne continue à mobiliser

Vous lisez:

Immigration : l'Espagne continue à mobiliser

Taille du texte Aa Aa

Venue demander de l’aide à Bruxelles pour la deuxième fois en quatre mois sur la question de l’immigration, Maria Teresa Fernandez de la Vega, numéro deux du gouvernement espagnol, a surtout obtenu des engagements et des promesses. La Commission a appelé à plus de solidarité de la part des autres états membres, mais Mme de la Vega veut du concret :

“Pour faire ce travail de contrôle et de sécurité des frontières il faut apporter plus de bateaux, de patrouilles, d’avions, et de personnel. Plus d‘équipages pour que nous puissions travailler. C’est ce que nous allons décider avec les pays membres de l’Union. Je pense que si chaque pays y met un peu de moyens, et si tous les pays contribuent, alors nous aurons à n’en pas douter tous les moyens suffisants.”

Selon la vice-première ministre espagnole, l’Espagne soumettra au sommet européen de décembre une batterie de propositions pour “réformer et renforcer” le contrôle des frontières maritimes. Un argument a été martelé : les immigrés clandestins qui entrent en Espagne, en Grèce, à Malte, entrent dans l’Union européenne, et le problème concerne donc tout le monde. L’Espagne est confrontée quotidiennement à des arrivés de barques pleines de clandestins venus d’Afrique. L’année 2006 est d’ores et déjà une année record en la matière, ce mercredi encore 150 immigrants ont débarqué aux Canaries.