DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kofi Annan demande la levée du blocus du Liban et la libération sans condition des soldats israéliens

Vous lisez:

Kofi Annan demande la levée du blocus du Liban et la libération sans condition des soldats israéliens

Taille du texte Aa Aa

La levée du blocus aérien, maritime, et terrestre du Liban est primordiale. Cette exigence, déjà faite depuis le pays du Cèdre, Kofi Annan l’a réitérée à Jérusalem lors de sa rencontre, ce matin, avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert : “J’ai demandé la levée immédiate du blocus du Liban. C’est important non seulement en raison des conséquences économiques pour le pays, mais aussi afin de renforcer le gouvernement démocratique libanais avec lequel Israël a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’avait aucun problème”.

Le blocus, Israël s’est dit prêt à le lever dès que toutes les conditions de la résolution 1701 seront remplies : “La résolution 1701 demande aussi le déploiement d’une force internationale en soutien de l’armée libanaise dans le sud et le long de la frontière israélienne, le déploiement de la force internationale le long de la frontière libano-syrienne ainsi qu’aux points d’entrée du Liban afin d’empêcher le Hezbollah de se réarmer, et l’imposition d’un embargo sur les armes aux pays qui continuent d’approvisionner le Hezbollah”, a précisé Ehud Olmert.

Parmi les points de la résolution qui restent à remplir figurent aussi le retrait de l’armée israélienne du territoire libanais et la libération des soldats enlevés. Une libération “sans condition” a encore exigé ce matin Kofi Annan. Le Secrétaire général de l’Onu avait rencontré, hier, les familles de ces soldats. Elles lui ont fait part de leurs inquiétudes, n’ayant pas reçu le moindre signe de vie.

Kofi Annan le sait, il a encore fort à faire pour convaincre les différentes parties de respecter la résolution 1701. Prochaine étape de sa longue tournée proche-orientale, Ramallah, en Cisjordanie, pour y rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas.