DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres au coeur de la guerre des quotidiens gratuits

Vous lisez:

Londres au coeur de la guerre des quotidiens gratuits

Taille du texte Aa Aa

C’est une guerre qui touche de plus en plus de grandes villes européennes. Londres n’y échappe pas. Les quotidiens gratuits sont omniprésents sur les trottoirs de la capitale britannique. Depuis hier soir, les passants ont encore plus le choix avec l’apparition d’un quatrième titre, celui du magnat de la presse Rupert Murdoch. Pour Dominique Ponsford, rédacteur en chef adjoint de Press Gazette, le phénomène de l’information gratuite est lié à l’essor d’internet : “Depuis dix ans vous avez le Telegraph, le Guardian, le Times qui offrent tout leur contenu gratuitement sur internet. D’une certaine façon cela ne les aide pas parce que les gens ont pris l’habitude d’obtenir toutes ces informations gratuitement. Et puis il y a également Metro. Mais ça semble simplement être une manière de toucher les gens qui n’achètent pas les journaux”.

Pionnier de la presse gratuite, Metro avait été lancé en 1999 à Londres. Aujourd’hui, tous les grands groupes de presse développent une formule gratuite, une manière de conserver les annonceurs publicitaires alors que les ventes des quotidiens payants ne cessent de décliner.