DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Japon accueille son futur prince héritier

Vous lisez:

Le Japon accueille son futur prince héritier

Taille du texte Aa Aa

Des cris de joie pour célébrer la naissance d’un garçon. Banzaï, longue vie à l’empereur. Depuis la naissance des deux fils du souverain japonais, la famille impériale n’avait pas vu naître de prince héritier. Soit 40 longues années.

Mais la nuit dernière l’une des belles filles de l’Empereur a donné vie à un garçon. Dès les premières heures du jour, les Japonais se sont rués sur les éditions spéciales des journaux. La plupart avait anticipé le sexe de l’enfant. A 39 ans la princesse Kiko a accouché par césarienne. L’enfant et sa mère se portent bien a dit le Palais ce mercredi. Le nom du bébé sera dévoilé mardi prochain.

Cette naissance a mis un terme au moins provisoire à la crise de succession qui menaçait le trône du Chrysanthème. Une réforme de l’accès au pouvoir était même envisagée pour permettre aux femmes de devenir impératrices faute d’héritier de sexe masculin.

Le Premier ministre Junuchiro Koïzumi a du l’interrompre. L’accès possible d’une femme au trône était clairement rejeté par les conservateurs. Mais sur ce sujet la société japonaise est divisée.

‘‘Je pense que ce débat ne va pas s’arrêter là car ce garçon n’est pas un descendant de l’actuel héritier mais de son frère’‘, dit un habitant de Tokyo.

Pour Junuchiro Koïzumi la question reste posée.

‘‘Il n’y a aucune garantie qu’il y aura toujours un garçon. A l’avenir si nous refusons d’avoir des impératrices, la succession sera à nouveau difficile.’‘

La naissance du futur prince héritier désamorce une crise annoncée qui aurait pu ouvrir la voie du trône à la petite Aiko.

Cet enfant de 4 ans est la fille unique de l’actuel prince héritier.