DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Substances chimiques : les euro-députés se mobilisent

Vous lisez:

Substances chimiques : les euro-députés se mobilisent

Taille du texte Aa Aa

Un spot télévisé sera bientôt diffusé pour sensibiliser les Européens à la question des substances chimiques que l’on retrouve dans la vie de tous les jours… et sur laquelle un important texte doit être voté en seconde lecture au Parlement européen en décembre.

Quatre eurodéputés, de couleurs politiques différentes, participent à cette campagne lancée par l’association WWF.

Péter Olajos, hongrois, membre du PPE :

“Nous avons des difficultés à atteindre les gens, à communiquer avec eux, alors c’est pour cela que nous devons utiliser cet outil de communication”.

Riitta Myller, euro-députée finlandaise, PSE :

Les gens regardent la télévision, peut-être qu’ils ne lisent pas trop, peut-être qu’ils ne discutent pas trop dans les réunions, et c’est le meilleur moyen de leur parler.”

En discussion depuis trois ans, cette loi, appelée Reach, vise à répertorier et évaluer 12500 substances chimiques – 30000 dans la première version du texte – présentes dans l’environnement quotidien, les aliments, etc.

Sandra Jen, directrice de la campagne Detox WWF Belgique :

“Nous osons espérer que les enjeux de santé publique sont tels qu’une majorité bien plus large que celle que nous avons eu en première lecture pour la substitution des produits chimiques les plus dangereux par des alternatives plus sûres puissent être trouvées en deuxième lecture avec un large soutien, des PPE, des socialistes, des libéraux et des Verts.”

Le texte de départ a été assoupli après un fort lobbying de l’industrie pharmaceutique, mais aujourd’hui le projet Reach est devenu une grande cause de l’Union et son vote en seconde lecture devrait dépasser les habituels clivages politiques au Parlement européen, comme c’est déjà le cas dans le spot du WWF.