DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin du blocus maritime et aérien au Liban

Vous lisez:

Fin du blocus maritime et aérien au Liban

Taille du texte Aa Aa

Ils étaient neuf bateaux cette après-midi, à attendre l’autorisation de l’ONU pour rentrer dans le port de Beyrouth. Depuis la levée du blocus maritime par Israël dans la journée, la vie reprend dans le port libanais. Un cargo venu d’Italie le ventre rempli de nourriture et d‘électroménager a été le premier navire commercial en vue, après presque deux mois d’embargo. Les Libanais respirent enfin, et la levée du blocus aérien la veille est une raison de plus de se réjouir. Dominique Perben était dans le premier vol d’Air France qui a atterri à la mi-journée à Beyrouth. Le ministre français des Transports est venu inaugurer le premier pont reconstruit par des troupes françaises. 300 soldats français sont encore attendus ce samedi matin pour préparer le déploiement du bataillon français de la Finul. 600 militaires doivent les rejoindre mi-septembre. Les soldats français seront 2000 au total.

La mission de la Finul est de s’assurer que les soldats israéliens se sont bien retirés de tout le sud-Liban, à l’exception des fermes de Shebaa, avant le déploiement des forces libanaises. Des centaines de soldats libanais sont d’ailleurs arrivés dans la journée dans la région de Mansouri, à 15 km de la frontière israélienne. Un déploiement militaire sans précédent depuis des décennies.