DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des gardes européens sur la frontière syro-libanaise : Le président syrien dit "oui" à Prodi

Vous lisez:

Des gardes européens sur la frontière syro-libanaise : Le président syrien dit "oui" à Prodi

Taille du texte Aa Aa

Il y aura une présence européenne à la frontière avec le Liban, pour empêcher le trafic d’armes, et c’est Romano Prodi, le chef du gouvernement italien, qui a convaincu Bachar al-Assad : “Hier je me suis mis d’accord avec le président Assad pour déployer des gardes à la frontière entre le Liban et la Syrie. C’est un extraordinaire exemple de coopération. Ce sera une mission sans armes ni uniformes”

Bachar al-Assad insistait pour que soit respectée la souveraineté syrienne, ce qui explique que les gardes-frontières européens n’auront ni armes ni uniformes. Romano Prodi assure que les gardes-frontières auront cependant tout le nécessaire pour contrôler le passage d’armes vers le sud Liban. Damas est en effet accusé par Israël d’armer le Hezbollah.

Damas s’est engagé à envoyer 500 garde-frontières syriens supplémentaires à la frontière libanaise. Bachar al-Assad a toujours refusé que des soldats de la Finul, la force onusienne de maintien de la paix, soit déployés à sa frontière, comme le réclamait Israël.