DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : un rapport du sénat américain met Bush sur la sellette

Vous lisez:

Irak : un rapport du sénat américain met Bush sur la sellette

Taille du texte Aa Aa

Trois ans après le début de la guerre en Irak, un rapport du sénat américain contredit radicalement les justifications avancées par George W. Bush pour envahir et occuper le territoire irakien. Le document établit très clairement que le régime de Saddam Hussein n’a jamais été un allié du réseau terroriste Al-Qaïda, considéré comme responsable des attentats du 11 septembre.

Le rapport va plus loin. Il affirme que Saddam Hussein n’avait pas confiance en Al-Qaïda et qu’il considérait les extrémistes islamiques comme des menaces contre son régime. Or, le 21 août dernier, le président américain soutenait encore que l’ancien dictateur irakien avait des relations avec al-Zarkaoui, le chef du groupe Al Qaïda en Irak tué en juin dernier et que Saddam Hussein avait la capacité de fabriquer des armes de destruction massive.

Là aussi, le rapport dément ses affirmations sur la présence de telles armes. La publication du document du sénat intervient à quelques jours de la commémoration des attentats du 11 septembre. Pour l’opposition démocrate, le rapport est une mise en accusation de l’administration Bush.