DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Navires italiens, français et grec pour surveiller les côtes libanaises

Vous lisez:

Navires italiens, français et grec pour surveiller les côtes libanaises

Taille du texte Aa Aa

L’application de la résolution 1701 passe à la vitesse supérieure. Hier Israël a levé le blocus maritime qu’il imposait depuis 8 semaines au pays du Cèdre après le déploiement d’une force navale européenne transitoire. Une force qui doit faire respecter l’embargo sur les armes et qui est composée notamment de 4 bateaux italiens qui épaulent la marine libanaise. Une frégate grecque, avec 200 hommes à bord les a rejoints en fin de journée hier au large des côtes libanaises. Le dispositif français est composé de deux navires, notamment du Cassard. En Allemagne, certains pointent du doigt les zones d’ombres sur les possibilités d’actions de ces frégates. L’Allemagne doit en principe prendre le relais d’ici 15 jours à 3 semaines et surveiller les eaux territoriales libanaises.