DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Asem entre économie mondiale et respect des droits de l'homme

Vous lisez:

L'Asem entre économie mondiale et respect des droits de l'homme

Taille du texte Aa Aa

A eux seuls, ces dirigeants représentent la moitié de l‘économie mondiale. 38 nations de l’Union européenne et d’Asie sont rassemblées pour le 6ème sommet de l’Asem à Helsinki. La Finlande, à la tête de l’UE ce semestre, organise ainsi le plus important rendez-vous de sa présidence, destiné à développer les liens politiques et commerciaux, à l’heure où les économies chinoises et d’Asie du sud explosent. Au menu de ces deux jours : changement climatiques, menaces sur la sécurité mondiale, énergie ou négociations à l’OMC rythmeront les séances de travail.

Les droits de l’homme sont aussi présents dans ce sommet de l’Asem. La Chine a refusé qu’ils soient évoqués, et la présence de la Birmanie est vivement critiquée. Notamment par ses diverses associations de défense des droits de l’homme. Elles accusent la junte militaire birmane qui retient en résidence surveillée la leader de l’opposition. Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix. La torture et le trafic d’organe des opposants emprisonnés dans certains pays sont aussi dénoncés à Helsinki.