DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

5 ans plus tard, les stigmates des attentats du 11 septembre toujours visibles

Vous lisez:

5 ans plus tard, les stigmates des attentats du 11 septembre toujours visibles

Taille du texte Aa Aa

Le choc ressenti par les Américains est toujours vivace. Les New-Yorkais qui passent chaque jour près de Ground zero ont du mal à oublier ce jour-là “j’ai une fille qui avait 8 ans à l‘époque dit cet homme, depuis elle n’est plus la même, elle fait encore des cauchemars sur ça.” “C’est une sentiment obsédant, constate cette new-yorkaise. Ou que vous regardiez, il y a les sensations, les souvenirs, c’est difficile, très difficile…”

Le 11 septembre n’a pas seulement changé les esprits ou le décor des Américains. Le Patriot Act notamment a bouleversé leur quotidien. Une loi jugée liberticide par ses détracteurs mais qui passe assez bien auprès du public, prêt à des sacrifices pour se sentir en sécurité.

Sécurité. Partout. Le mot est devenu une obsession. Les dépenses en matière de sécurité intérieure ont augmenté de plusieurs milliards de dollars. La sécurité aérienne est devenue priorité nationale. Mais la menace reste bien présente, comme l’a rappelé le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Michael Chertoff : “Nous avons beaucoup progressé pour les empêcher d’agir, pour les ralentir. Mais nous ne les avons pas éliminés et nous n’avons sûrement pas stoppé leur intention de nous infliger une attaque terroriste d’envergure.”

Ce que les autorités redoutent aujourd’hui, c’est l’attaque invisible. Le bioterrorisme, attaques nucléaire, biologique, chimique. Particulièrement vulnérables, les ports américains. Les experts sont convaincus que le pays n’est pas préparé à faire face à cet ennemi fantôme, mais les terroristes en sont-ils là? “De telles attaques m’inquiètent-elles? Bien sur. Est-ce que je les considère comme probables? Non. Je ne peux pas vous dire non plus que cela n’arrivera pas. Rien ne nous indique que quelque part près de nous, des gens ne sont pas en train de s’y préparer… “

L’Amérique d’aujourd’hui est certainement plus sécurisée mais pas forcément plus sûre. Avant le 11 septembre, il était difficile d’imaginer que l’on pouvait frapper si fort. Alors aujourd’hui on peut imaginer le pire. Et les Américains ont appris à vivre avec cette menace.