DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Etat russe s'invite au capital du groupe d'aéronautique et de défense EADS

Vous lisez:

L'Etat russe s'invite au capital du groupe d'aéronautique et de défense EADS

Taille du texte Aa Aa

La transaction de la Vneshtorgbank ne remet pas en cause les équilibres actuels du pacte d’actionnaires établi entre français et allemands : au sein d’EADS : c’est ce qu’affirme le communiqué du groupe européen d’aéronautique et de défense après avoir annoncé que la banque publique russe : la banque russe du commerce extérieur Vneshtorgbank a passé la barre des 5% du capital d’EADS. Les 5,02% détenus par la banque publique viennent donc s’insérer dans le camembert graphique du capital, aux côtés de la part de 5,48% détenue par le gouvernement espagnol via Casa : le groupe public d’aéronautique et de défense. La direction bicéphale franco-allemande d’EADS ne fait pas d’autres commentaires sur cette participation. Si Vneshtorgbank n’a pas semble-t-il l’intention de réaliser un “coup” financier avec cette opération, il est impossible pour un groupe d’accéder au conseil des directeurs d’EADS sans avoir le soutien d’un des actionnaires principaux : français ou allemand.

La stratégie de la banque russe et donc de l’Etat russe, ne serait alors qu’un premier pas. L’embarquement du Kremlin dans le capital d’EADS et une participation russe à la direction du groupe européen deviendrait une question éminemment politique.
On notera qu’EADS possède déjà 10% du capital de Irkout : constructeur privé d’avions de combats et que sa filiale Airbus a délocalisé en Russie une partie de ses opérations de sous-traitance pour réduire ses coûts.