DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fidel Castro, grand absent du sommet des non-alignés

Vous lisez:

Fidel Castro, grand absent du sommet des non-alignés

Taille du texte Aa Aa

Une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement mais pas Fidel Castro. Le président cubain n‘était pas à l’ouverture du sommet des pays non-alignés qui a commencé à la Havane ce lundi. Le président cubain est toujours hospitalisé. Hugo Chavez et Mahmoud Ahmadinejad figurent dans la liste des participants. Les chefs d’Etat vénézuélien et iranien sont les symboles d’une réunion qui devrait être très critique à l’encontre des Etats-Unis.

Le sommet s’est ouvert le 11 septembre, sans un mot sur les attentats de 2001 commémorés le même jour. Un choix ressenti comme une provocation par les Américains. Mais le porte-parole cubain du sommet n’a pas la même analyse. ‘‘La lutte contre le terrorisme ne peut être dictée par des dates, explique-t-il. Je crois qu’elle doit être dictée par des attitudes, des politiques, des comportements, des actions. Et c’est le représentant d’un des pays qui a le plus souffert du terrorisme pendant les 45 dernières années qui vous le dit.’‘

Cuba accuse régulièrement les Etats-Unis de terrorisme à son encontre. La définition de ce mot sera au coeur de la déclaration finale du sommet des pays non alignés. Elle devrait condamner “énergiquement et sans équivoque’‘ le terrorisme, tout en dénonçant ‘‘la violence à l‘égard des peuples sous occupations étrangère’‘ comme sa pire forme.