DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GDF : bénéfice semestriel bondissant

Vous lisez:

GDF : bénéfice semestriel bondissant

Taille du texte Aa Aa

Gaz de France, le groupe public d‘énergie dont l’Etat français détient toujours 80%, a réalisé un bénéfice supérieur aux attentes durant la période du premier semestre 2006 alors que le débat parlementaire sur la privatisation de GDF et sa fusion avec Suez est en cours à l’assemblée nationale. Porté par la croissance du secteur production-exploration et la hausse des prix des hydrocarbures, le bénéfice net de GDF a progressé de 44% en rythme annuel au premier semestre 2006 alors que les analystes attendaient une progression comprise entre 11 et 17%. Cette tendance permet aujourd’hui au groupe de relever ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice.

Mardi matin à Paris plusieurs milliers de salariés ont protesté contre la privatisation de GDF et la fusion avec Suez, ainsi que dans plusieurs grandes villes de France. Contre la fusion avec Suez mais pour la fusion avec EDF, tel était le slogan principal des manifestants. “Nous avons un gouvernement national qui participe au jeu de Monopoly, pour faire en sorte que des acteurs privés se battent sur des guerres de position et dégagent les meilleurs bénéfices possibles, a affirmé Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT pendant la manifestation à Paris. On va donc être complètement dépendants de stratégies privées qui vont gérer cette pénurie, faire monter les tarifs, ce qui nous fait dire que inévitablement ce sont les consommateurs qui seront les grands perdants de l’opération”.

Le nombre de salariés de Gaz de France en grève mardi pour protester contre le projet de privatisation de GDF était estimé à un peu plus de 20% par la direction du groupe. Selon un vote organisé la semaine dernière par la CGT, 94% des salariés de GDF et 95% de ceux d’EDF s‘étaient opposés au projet de privatisation. La direction de GDF avait minimisé ce vote, affirmant qu’une minorité de salariés y avait participé.