DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PKK nie toute implication dans le dernier attentat commis en Turquie

Vous lisez:

Le PKK nie toute implication dans le dernier attentat commis en Turquie

Taille du texte Aa Aa

L’explosion prématurée d’une bombe en plein centre ville de Diyarbakir a tué 10 personnes mardi soir dont 7 enfants. La déflagration la plus meurtrière de ces derniers mois s’est produite près d’un arrêt de bus et d’un parc, très fréquenté le soir. La bombe télécommandée a explosé pendant son transport. L’attentat visait peut être un poste de police situé un peu plus loin. La ville de Diyarbakir, chef lieu du Sud-Est Anatolien est peuplé en majorité de Kurdes. Les rebelles ont revendiqué cette année 16 attentats en Turquie. La multiplication des actes terroristes fragilise le gouvernement du premier ministre Erdogan:“Nous compatissons avec les victimes, car se sont nos enfants qui ont été tués.”

Le chef du gouvernement turque Erdogan reproche également aux américains de ne pas agir contre le PKK qui utilise le nord de l’Irak comme base arrière. Une rencontre est prévue à Washington le 2 octobre prochain.