DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair chahuté par les syndicats

Vous lisez:

Tony Blair chahuté par les syndicats

Taille du texte Aa Aa

Tony Blair s’exprimait pour la dernière fois au congrès annuel des syndicats britanniques. Réunion houleuse pour le Premier ministre qui a été hué par une partie de la salle. Des militants ont brandi des pancartes, ‘‘Allez-vous en maintenant’‘, ‘‘Blair dehors’‘ ou encore ‘‘départ des militaires’‘, en référence à l’Irak. Les protestataires étaient en minorité dans la salle. Tony Blair leur a répondu.

‘‘Merci à vous pour cette introduction aimable… Plus ou moins. Vous saviez qu’on avait un ordre du jour il y a encore quelques instants, avant que les médias n’entrent ici. Non c’est vraiment dommage que les journalistes soient là pour s’intéresser à ceux qui protestent plutôt qu’aux représentants des organisations syndicales qui avaient des choses à dire’‘.

Après la fronde des Travaillistes pour pousser Tony Blair vers la sortie, les syndicats qui financent l’essentiel du Labour mettent en garde Tony Blair.

‘‘La pression est sur Tony Blair pour qu’il parte le plus tôt possible. Car, comme je l’ai dit à maintes reprises, les élections pour renouveler l’Assemblée galloises et le Parlement écossais arrivent très vite et pour garder ne serait-ce qu’une petite chance de conserver nos positions dans chacun de ces parlements le Premier ministre doit éclaircir la situation le plus tôt possible’‘.

En chute dans les sondages, lâchés par ses soutiens, Tony Blair s’est donné douze mois pour laisser sa place. Un départ qui devrait ouvrir la voie du 10 Downing Street à Gordon Brown, l’actuelle ministre des Finances. Son rival chez les travaillistes.