DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gros plan sur l'agence de surveillance des frontières Frontex

Vous lisez:

Gros plan sur l'agence de surveillance des frontières Frontex

Taille du texte Aa Aa

Frontex, l’agence européenne pour la gestion et le contrôle des frontières extérieures, est bien opérationnelle. Le système se met progressivement en place et constitue un début de coopération européenne dans le domaine de l’immigration… Objectif, bien-sûr, stopper ou du moins ralentir l’afflux de clandestins que subit l’Espagne et qui bat des records depuis le début de l’année. Le dispositif est pour l’instant composé d’un avion patrouilleur et d’un bateau italien, de deux bateaux des gardes-côtes espagnols, d’un hélicoptère de la police espagnole et de trois bateaux sénégalais. Sur une zone quadrillant 1200 milles marins, les équipes de Frontex ont pour mission d’intercepter les embarcations des clandestins et de les ramener de là où elles viennent.

“Notre devoir est de rapporter tout signe de ces cayucos au centre de coordination Frontex à Tenerife dans les Canaries, explique Pasquale Gorizia, de la marine italienne, et ce afin qu’ils s’arrangent avec les autorités sénégalaises pour les arrêter et les rapatrier immédiatement avant qu’ils quittent leurs eaux territoriales”. L’Espagne, submergée par l’arrivée de plus de 20000 immigrants cette année, redouble d’efforts pour enrayer ce phénomène de plus en plus préoccupant. Madrid a multiplié les appels à l’aide à l‘échelle européenne mais à part Frontex, il n’existe pas encore de véritable politique commune en la matière…

Une situation qui pourrait évoluer quand l’Allemagne présidera l’Union, à partir de janvier 2007. Angela Merkel a promis qu’elle oeuvrerait à ce moment là à la recherche d’une solution européenne.