DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine veut se rapprocher de l'UE mais pas de l'OTAN

Vous lisez:

L'Ukraine veut se rapprocher de l'UE mais pas de l'OTAN

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch était en visite à Bruxelles – son premier déplacement en Occident depuis son accession à la tête du gouvernement en août dernier. Lui, le dirigeant plutôt pro-russe, a plaidé pour une adhésion à l’UE, “à long terme”. Mais côté européen, on n’en est pas encore là. “Nous menons une politique de bon voisinage pour que les pays environnants se rapprochent de nous, explique Benita Ferrero-Waldner, la commissaire chargée des relations extérieures. Mais l’adhésion n’est pas d’actualité. Dans le même temps, ce que je peux dire, c’est que l’avenir n’est pas écrit, même si – je le répète – pour l’instant, il n’y a pas de perspectives d’adhésion.”

L’autre dossier évoqué lors de cette visite à Bruxelles : le rapprochement avec l’OTAN. Là, les perspectives de coopération sont encore plus limitées, d’après Viktor Ianoukovitch. “Concernant une intégration de l’Ukraine au sein de l’OTAN, c’est une question qui ne soulève que très peu d’enthousiasme auprès de la population ukrainienne”.

Par ailleurs, l’Union européenne s’est engagée à financer l’installation de compteurs sur les oléoducs et les gazoducs aux frontières ukrainiennes. L’objectif est d‘éviter que l’approvisionnement en gaz ne soit perturbé, comme cela avait été le cas en janvier dernier, suite à un désaccord entre Kiev et Moscou.