DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Transnistrie, enclave pro-russe à la porte de l'Europe

Vous lisez:

La Transnistrie, enclave pro-russe à la porte de l'Europe

Taille du texte Aa Aa

L’un des dossiers chauds pour Viktor Yanukovitch, c’est celui de la Transnistrie. Ce petit bout de territoire qui jouxte les frontières de l’Ukraine a fait sécession de la Moldavie voisine à la suite de l’explosion de l’Urss, et son statut est toujours flou. Non reconnue par la communauté internationale, et majoritairement pro-russe, la Transnistrie votera dimanche sur son rattachement à la Russie… Le scrutin s’annonce sans suspense, son président Igor Smirnov, lieutenant de Moscou, peut compter sur un oui massif. Depuis la guerre d’indépendance, 1400 soldats russes y sont toujours sur place, et la Russie qui la soutient politiquement et financièrement, la considère comme un avant-poste face à l’Union Européenne. Incontrôlable, c’est aussi une plaque- tournante pour beaucoup de trafics. Compte-tenu de l’entrée de la Roumanie dans l’UE prévue l’an prochain, l’avenir de cet “ovni” d’Europe centrale fait donc l’objet de toutes les attentions…