DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benoît XVI: la phrase qui a mis le feu aux poudres

Vous lisez:

Benoît XVI: la phrase qui a mis le feu aux poudres

Taille du texte Aa Aa

Tout a commencé mardi à l’Université de Ratisbonne lors de la visite de Benoît XVI en Allemagne. Devant l’amphithéâtre, le pape a lu un extrait du dialogue entre un empereur byzantin du 14ème siècle et un érudit persan musulman. En citant l’empereur Manuel II, le chef de l’Eglise catholique a lancé une bombe: “Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau. Tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l‘épée la foi qu’il prêchait.” Benoît XVI avait choisi sa Bavière natale pour manifester son pessimisme face au monde occidental, qu’il décrit vidé de sa foi chrétienne et incapable de dialoguer avec d’autres cultures alors que la religion musulmane s’affirme dit-il sans complexe.

Mais son discours à Ratisbonne a offensé les musulmans, forçant le chef du bureau de presse du Vatican Federico Lombardi à fournir des explications: “Son intention n5;était certainement pas de se livrer à une étude approfondie sur le djihad et sur la pensée musulmane sur ce sujet, et encore moins d5;offenser la sensibilité des musulmans. Bien au contraire, ce qui ressort clairement des discours du pape, c5;est un avertissement adressé à la culture occidentale, pour qu5;elle évite « le mépris de Dieu et le cynisme qui considère que se moquer du sacré est un droit à la liberté “

Si Benoît XVI est le chef de l’Eglise catholique, il est aussi un chef d’Etat. Son discours a provoqué des vagues chez les autorités religieuses musulmanes et pourrait aussi provoquer des dégâts sur la diplomatie du Vatican. La réaction d’Ali Bardaloglu, la plus haute autorité islamique de Turquie: “Il n’y a aucun bénéfice à tirer de la visite d’une personne qui pense de cette manière l’Islam, le sacré de l’Islam et de son prophète.” Le pape est attendu en Turquie fin novembre. C’est sa première visite dans un pays où la religion musulmane est majoritaire.