DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rébellion républicaine : Bush rejette les critiques

Vous lisez:

Rébellion républicaine : Bush rejette les critiques

Taille du texte Aa Aa

Face à une rébellion dans son propre camp contre sa politique anti-terroriste, George W. Bush ne cède pas. D’influentes personnalités républicaines ont défié le chef de la Maison-Blanche en critiquant un projet de loi évoquant notamment une redéfinition des Conventions de Genève sur l’interdiction de la torture. Le président américain veut la poursuite des interrogatoires secrets de la CIA dans un cadre légal : “Il est vital que ceux qui sont sur le front possèdent les instruments nécessaires pour protéger le peuple américain “. Dans une lettre, l’ancien secrétaire d’Etat américain de Bush, Colin Powell, a émis lui aussi des critiques. “Le monde commence à douter de nos valeurs morales dans notre combat contre le terrorisme “, écrit-il.

Un argument auquel s’oppose Bush : “Je ne peux pas accepter ça. C’est inacceptable de penser qu’il y a une comparaison possible entre le comportement des Etats-Unis et l’action des islamistes extrémistes qui tuent des femmes et des enfants innocents pour parvenir a un objectif “. Le sort des terroristes présumés de Guantanamo sont au centre des débats. A l’approche des élections parlementaires du 7 novembre, le camp de Bush, qui est en difficulté, axe sa campagne sur le thème de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.