DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

C'était le grand oral pour les sept présidentiables socialistes français

Vous lisez:

C'était le grand oral pour les sept présidentiables socialistes français

Taille du texte Aa Aa

A Lens dans le Nord de la France, ils étaient tous là samedi. Les petites phrases et les divisions également. Ségolène Royal, la favorite des sondages a ouvert le bal avant d’aller au congrès des socialistes espagnols à Madrid. “2007, ce sera la confrontation entre deux visions de la France et deux conceptions opposées de l’exercice du pouvoir. La solidarité d’un côté contre la brutalité de l’autre”.

L’ancien premier ministre Lionel Jospin qui entretient toujours le suspense sur ses intentions et Laurent Fabius sont également intervenus. Lionel Jospin : “Il y a peut être pas encore assez d’espoir. Pour réveiller cet espoir, il ne faut pas se plier à l’opinion mais proposer une vraie politique de gauche”.

Laurent Fabius : “Monsieur Sarkozy est un homme dangereux mais le danger est encore plus grand lorsqu’il est assorti de talent et de moyens financiers médiatiques considérables”. Un grand oral très attendu, à deux mois du choix du candidat socialiste pour la présidentielle du printemps prochain.