DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Vatican lance une opération diplomatique pour tenter de calmer la rage dans le monde musulman

Vous lisez:

Le Vatican lance une opération diplomatique pour tenter de calmer la rage dans le monde musulman

Taille du texte Aa Aa

Le Vatican n’est pas parvenu à éteindre la colère qui s’est enflammé dans le monde musulman à l’image de l’effigie du pape brûlé à Bassorah en Irak où 500 personnes ont manifeste ce lundi. Des groupes irakiens liés à Al-Qaïda ont également proféré des menaces à l’encontre des pays occidentaux. Les regrets de Benoît XVI dimanche lors de la célébration de l’Angelus n ont pas suffi, même pour des pays musulmans modérés comme la Malaisie qui a souhaite des excuses du pape. D’où une démarche diplomatique lancée par le Vatican : celle d’envoyer ses ambassadeurs auprès des autorités religieuses et politiques des pays musulmans pour expliquer la position du pape.

En Iran, le ton se radicalise. Le guide suprême Ali Khamenei estime que les propos de Benoît XVI de mardi dernier liant implicitement violence et islam faisaient partie d une conspiration. Il les a qualifiés de “dernier maillon en date d’une croisade américano-sioniste contre l’Islam”.

Rappelant qu’elle plaidait pour le dialogue entre les cultures et les religions, la Commission européenne, par la voix d’un de ses porte-paroles, a jugé “condamnable toute réaction visant à mettre en cause la liberté de parole”. “Les réactions disproportionnées qui reviennent à nier la liberté d’expression ne sont pas acceptables.” Mais des critiques font leur apparition parmi les média italiens. Certains quotidiens soulignent une “rupture” avec la volonté de dialogue interreligieux du prédécesseur de Benoit XVI, Jean Paul II.