DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mannequins filiformes interdits de podium à Madrid

Vous lisez:

Les mannequins filiformes interdits de podium à Madrid

Taille du texte Aa Aa

Bannir les mannequins trop maigres des podiums: Madrid a osé ! Ainsi 5 top-modèles ne défileront pas cette semaine pour le grand-rendez-vous de la haute-couture dans la capitale espagnole. Le verdict de la balance est sans appel : moins de 56 kg pour 1 mètre 75 et les jeunes femmes doivent se rhabiller. En brisant ce tabou, Madrid veut en finir avec un modèle de beauté qui incite à l’anorexie.

“Nous nous sommes aperçus petit à petit que les modèles, qui sont comme leur nom l’indique un modèle à suivre, ne peuvent pas être des squelettes qui défilent” explique la directrice de la semaine de la mode madrilène.

La limite fixée par le gouvernement régional de Madrid se base sur un critère sanitaire de l’Organisation mondiale de la Santé.
Et si le gouvernement britannique a lancé le même appel, du côté du secteur de la mode, on parle de discrimination. C’est le sentiment du créateur Ben de Lisi:

“Je ne défile pas en Espagne. Ils peuvent les bannir des podiums et faire ce qu’ils veulent. Je pense que c’est une chose très personnelle. Moi j’ai le même poids depuis le lycée et je vais bientôt avoir 51 ans. Et de dire de manière catégorique que votre masse corporelle est en dessous de la norme, c’est acceptable mais arbitraire.”

La fin des mannequins filiformes, ce n’est donc pas encore pour demain. A N-Y comme à Paris, grandes capitales de la mode, la décision espagnole est critiquée. Seul Milan a exprimé le souhait d’interdire les brindilles.