DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Percée de l'extrême droite allemande en Mecklembourg-Poméranie occidentale

Vous lisez:

Percée de l'extrême droite allemande en Mecklembourg-Poméranie occidentale

Taille du texte Aa Aa

La coalition CDU-SPD au pouvoir en Allemagne a essuyé un revers lors des deux élections régionales de dimanche. En Mecklembourg-Poméranie occidentale, l’extrême droite du NPD effectue une percée. Après la Saxe, le Brandebourg et Brême, ce Land devient le quatrième du pays avec une représentation de l’extrême droite au Parlement régional. Le NPD, qui s’est distingué par une campagne très agressive contre les étrangers, obtient 7,3 % des voix et disposera de 6 députés. Distancée en Mecklembourg-Poméranie, largement battue à Berlin, la CDU, le parti d’Angela Merkel est obligée de reconnaître sa défaite. Mais le ministre président de Saxe, Georg Milbradt, tente de la minimiser. “ Nous devons mettre en œuvre notre programme gouvernemental et ensuite, la confiance des électeurs reviendra “ explique-t-il.

A Berlin, le SPD l’emporte nettement. Emmenés par le très populaire maire de la capitale Klaus Wowereit, les sociaux-démocrates arrivent en tête avec 31 % des voix. Et ce malgré les nombreuses critiques sur l’endettement de Berlin ou le taux de chômage élevé. Le chef du SPD, Kurt Beck, s’est félicité de cette victoire : “ Les résultats des élections sont un grand succès pour notre parti. Nous avons participé aux élections dans un contexte difficile. Et nous avons reçu mandat pour former les prochains gouvernements.” A Berlin, les sociaux-démocrates sont en mesure de renouveler, de justesse, leur alliance avec les néo-communistes. A moins qu’ils ne soient tentés par une coalition avec les Verts.