DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après avoir allumé le feu, Ferenc Gyurcsany est déterminé à tout faire pour l'éteindre

Vous lisez:

Après avoir allumé le feu, Ferenc Gyurcsany est déterminé à tout faire pour l'éteindre

Taille du texte Aa Aa

Lors d’une session extraordinaire du Parlement, le Premier ministre hongrois a longuement expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé de rester à son poste. “ Je suis entièrement engagé dans la mise en œuvre de mon programme, a-t-il déclaré. L’ajustement fiscal et les réformes, je sais que c’est très difficile, que c’est difficile pour le peuple. Mais c’est la seule voie possible pour la Hongrie. Je me bats pour mon programme et mon parti est derrière le gouvernement et m’a apporté son entier soutien la nuit dernière. Je pense que nous devons continuer à aller de l’avant. Je comprends la critique, je dois rester ouvert. Mais il est important de bien distinguer la critique qui est un droit fondamental du vandalisme qui est un crime.

Ce n’est pas 2000 ou 3000 personnes ne comprenant pas ce qui peut être fait et ce qui ne doit pas l‘être qui vont remettre en cause la paix et le calme dans le pays. Je suis absolument certain que la police hongroise est capable de faire face à la situation.”

Hier soir, un groupe de manifestants a mis le feu à plusieurs voitures et a réussi à investir le siège de la télévision publique malgré l’intervention de la police tentant de les disperser à coup de canons à eau. A l’intérieur du bâtiment, les manifestants espéraient pouvoir enregistrer une déclaration. En vain. Ils ont fini par être délogés. Un peu plus tôt, près de 10 000 personnes s‘étaient rassemblées pacifiquement devant le Parlement.