DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui veut faire chuter Gyurcsany ?

Vous lisez:

Qui veut faire chuter Gyurcsany ?

Taille du texte Aa Aa

Dans un parc de Budapest, les manifestants qui réclament la démission du premier ministre hongrois ont déjà préparé le cercueil de ses ambitions politiques. Mais ces manifestants qui sont-ils ?

Le chef de la police qui a tenu une conférence de presse aux côtés du ministre hongrois de la justice a son idée sur la question : “Ces types sont tous très jeunes et on peut les comparer à des hooligans des stades de football européens”.

Nombres d’entres eux sont soutenus par le parti d’opposition de droite, le Fidesz. Mais il y a aussi des militants d’un parti d’extrême-droite. Et dans la presse et la rue hongroise, on évoque également ces militants mais aussi un sentiment anti-communiste attisé par les mensonges de Gyurcsany.

Une hongroise :
“Parmi les groupes, il y a notamment des groupes de droite et même d’extrême-droite. De nombreux manifestants en sont membres, ils les soutiennent et ils les suivent dans différents endroits”.

Un hongrois :
“Les gens de droite dénoncent les mensonges qui rappellent les méthodes du régime communiste hongrois utilisées il y a 50 ans pour mettre fin à la révolution de 1956”.

Certains analystes estiment que le premier ministre hongrois, réputé pour son franc-parler a volontairement fait diffuser ses mensonges afin que les Hongrois prennent conscience de leur
difficile réalité économique.

La Hongrie est confronté à un déficit public abyssal, supérieur à 10% du PIB. Un chiffre qui rend le pays inéligible pour rejoindre la zone euro en 2010.

En attendant, la TVA, le gaz et l‘électricité vont augmenter.