DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vive polémique en France entre les magistrats et Nicolas Sarkozy après l'agression de deux policiers

Vous lisez:

Vive polémique en France entre les magistrats et Nicolas Sarkozy après l'agression de deux policiers

Taille du texte Aa Aa

Hier, lors d’un déplacement à Bobigny, le ministre français de l’Intérieur a expliqué que les juges de Seine-Saint-Denis n’avaient pas assez recours à l’incarcération des délinquants et qu’ils avaient démissionné face à l’insécurité. Des propos qui ont du mal à passer. Nicolas Sarkozy a déclaré : “Depuis le début de l’année, le nombre d‘écroués sur le département est en baisse de 15,5%. Comment voulez vous que le police puisse a elle seule contenir un phénomène quand il y a 15,5% de délinquants en moins qui sont envoyés en prison ? “

C’est une atteinte à l’indépendance de la justice s’indignent les syndicats de magistrats. Fait sans précédent, le premier président de la Cour de cassation Guy Canivet a demandé audience au président de la République. Jacques Chirac le recevra ce vendredi. Se démarquant de son ministre d’Etat, le chef du gouvernement Dominique de Villepin a salué l’engagement des magistrats dans la lutte contre l’insécurité.