DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bush : Un "outil pour protéger l'Amérique"

Vous lisez:

Bush : Un "outil pour protéger l'Amérique"

Taille du texte Aa Aa

Un compromis a finalement été trouvé entre George Bush et sa majorité sénatoriale sur la question du traitement des prisonniers de Guantanamo. Victime de la fronde de certains dans son propre camp républicain, qui dénonçait des risques d’atteinte aux droits de l’homme, le président américain a assoupli son projet fixant les règles pour l’interrogatoire et le jugement des étrangers soupçonnés de terrorisme.

“Cet accord préserve l’outil le plus puissant dont nous disposons pour protéger l’Amérique et prévenir des attaques terroristes, s’est félicité Georges Bush. Il s’agit du programme de la CIA pour interroger les terroristes les plus dangereux de la planète et extorquer leurs secrets. Ce projet crée aussi des commissions militaires qui traduiront en justice ces criminels sans pitié. En clair, cet accord va nous permettre de réaliser ce que le peuple américain attend de nous.” Le texte, fruit donc d’un compromis, devrait être adopté la semaine prochaine par le Sénat. Mais le président Bush devra ensuite affronter l’opposition d’une partie de la Chambre des représentants.

Cette opposition interne est certes moins vive que celle à laquelle Bush doit faire face sur la scène internationale. Mais elle montre néanmoins le visage d’un pays moins enclin qu’auparavant à suivre sans broncher la politique de son président.