DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transrapid : l'enquête penche pour l'erreur humaine

Vous lisez:

Transrapid : l'enquête penche pour l'erreur humaine

Taille du texte Aa Aa

Les opérations de déblaiement ont repris ce matin près de Lathen au nord-ouest de l’Allemagne. C’est là qu’un Transrapid, le train à sustentation magnétique, a eu un accident hier. Il a percuté un engin de chantier qui se trouvait sur la voie. 23 personnes sont mortes. 10 autres ont été blessées. La chancelière allemande, Angela Merkel s’est rendue sur place hier.’‘Bien sûr, on trouve des mots pour réconforter mais dans un jour comme celui-ci les mots ne suffisent pas’‘, a-t-elle déclaré. ‘‘Avec ma présence, je veux dire tout simplement ma compassion aux gens de la région et surtout aux familles des victimes.’‘

Angela Merkel a également estimé que cet accident ne remettait pas en cause le Transrapid. ‘‘Une technologie sûre’‘, pour la chancelière. L’un des fleurons de l’industrie allemande.

L’enquête privilégie la thèse de l’erreur humaine pour expliquer la collision. L’engin de maintenance aurait du quitter la voie. Le système de communication pourrait ne pas avoir fonctionné.

Cet accident est le plus meurtrier depuis celui survenu sur un train Munich – Hambourg il y a 8 ans en Allemagne. 101 personnes avaient alors trouvé la mort.