DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bulgarie-Roumanie : les derniers doutes sont presque levés

Vous lisez:

Bulgarie-Roumanie : les derniers doutes sont presque levés

Taille du texte Aa Aa

La Roumanie et la Bulgarie vont rejoindre l’Union européenne le 1er janvier prochain, mais les deux nouveaux membres resteront sous surveillance étroite de la Commission européenne dans plusieurs domaines comme la gestion des fonds européens, la sécurité alimentaire, et pour la Bulgarie surtout la réforme de la justice.

La Commission doit adopter ce mardi son rapport sur les adhésions bulgare et roumaine, et comme l’explique Jackie Davis, analyste au Centre de Politique européenne, Bruxelles veut maintenir la pression : “C’est la première fois que l’Union a fait ceci. Je pense que cela reflète le dilemme devant lequel l’Europe s’est trouvée : Elle n’avait pas d’autre option que d’accepter la Bulgarie et la Roumanie, car sinon ces deux pays allaient adhérer automatiquement dans un an et la pression retombait. Ils ont donc voté pour une entrée immédiate, mais avec des mesures très dures”.

Bruxelles donne donc son feu vert sous conditions, et c’est le même sort qui a été réservé à Sofia et à Bucarest, dont les deux dossiers sont pourtant distincts… Analyse de Jackie Davis : “Politiquement, ils ont senti qu’ils ne pouvaient pas séparer les deux pays. Ils se retrouvent donc avec les mêmes avertissements, mais bien-sûr cela dépend de leur comportement et de leurs progrès, et ils pourront être traités très différemment par la suite”.

En ce qui concerne la sécurité alimentaire, c’est la persistance de la fièvre porcine dans les deux pays qui a entraîné les réserves de la Commission. En matière de justice, la Commission pourra prendre des sanctions si les réformes n’arrivent pas, enfin sur la gestion des fonds européens, c’est l’utilisation des aides régionales ou agricoles notamment qui va être contrôlée.