DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

10.0000 suppressions de postes chez PSA Peugeot/Citroën en 2007

Vous lisez:

10.0000 suppressions de postes chez PSA Peugeot/Citroën en 2007

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a annoncé un plan de relance prévoyant de nouvelles réductions de coûts avec un gel des embauches en Europe de l’ouest : pas de nouvelles fermetures d’usines mais des investissements en baisse, enfin davantage de nouveautés et de croissance hors du continent européen.

Cette annonce qui intervient à quelques jours de l’ouverture du salon de l’automobile à Paris, a pour objectif de faire face à la baisse des ventes de PSA et de sa rentabilité en Europe. “Nous traversons une période difficile pour les ventes; il faut rebondir”, a déclaré Jean-Martin Folz le président du groupe qui quittera le commandement de PSA en janvier 2007. Le constructeur aux deux marques : Peugeot et Citroën va supprimer 10.000 postes entre janvier 2007 et janvier 2008 par un gel des embauches et la réduction du recours aux intérimaires et aux CDD. PSA va également réduire de 20% ses investissements annuels.

Pour Jean-Pierre Kerling du syndicat Force Ouvrière, “les gens sont inquiets. Ils ont peur qu’il y ait des répercussions, notamment sur les investissements, sur les frais généraux, sur les gels des embauches, parce que l’on avait des gens qui étaient en CDD et on avait des intérimaires qui avaient l’espoir d‘être embauchés”.

Pas de nouvelles fermetures d’usines mais sur les 10.000 suppressions de postes annoncées par PSA figurent les 2.000 emplois qui vont disparaître de l’usine britannique de Ryton après fermeture des portes. Le groupe a également renoncé à construire une seconde unité de production en Slovaquie.