DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gyurcsany s'excuse mais garde le cap


monde

Gyurcsany s'excuse mais garde le cap

Pour la première fois, le Premier ministre hongrois présente des excuses publiques pour avoir menti sur son programme de rigueur économique, tout en soulignant la nécessité de poursuivre cette politique d’austérité. Depuis 10 jours l’opposition réclame sa démission dans les rues de Budapest, mais le mouvement semble s’essouffler, freiné aussi par les déclarations de la Commission européenne. Hier Bruxelles a approuvé le programme d’austérité présenté par Ferenc Gyurcsany sur lequel le Premier ministre a admis avoir menti aux électeurs. Le plan de rigueur prévoit de diminuer le déficit public de 10,1% du PIB en 2006 à 3,2% en 2009.

Et le Premier ministre restera à son poste pour s’acquitter de cette tâche difficile. Le président de la république a douché les espoirs des manifestants en soutenant Ferenc Gyurcsany. Samedi soir la protestation avait atteint son apogée, avec 20 000 personnes devant le parlement à Budapest, plongeant la Hongrie dans ses pires violences depuis la chute du mur. Le mouvement sera suspendu vendredi, deux jours avant les élections municipales.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

George W. Bush contre-attaque