DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le secteur énergétique espagnol fait feu de tout bois

Vous lisez:

Le secteur énergétique espagnol fait feu de tout bois

Taille du texte Aa Aa

Dé-ter-mi-né : le premier groupe allemand du secteur de l‘énergie : E.ON vient une nouvelle fois de démontrer sa détermination à acquérir Endesa : le N°1 espagnol de l‘électricité, en relevant nettement son offre de reprise passant de 25,4 euros par action précédemment à 35 désormais.

Au sein du capital d’Endesa on notera désormais la présence du groupe Acciona, groupe de construction et de services qui a ramassé sur le marché 10% des titres Endesa récemment au prix unitaire de 32 euros. Mais décidément, en Espagne, le secteur énergétique se trouve dans une situation très électrique puisque le vice-champion national du secteur de l‘électricité : Iberdrola, est à son tour la cible d’un autre groupe espagnol.

“J’aime bien les champions mondiaux, les champions européens, a affirmé le ministre espagnol de l‘économie Pedro Solbes. J’aime bien aussi les sociétés nationales très puissantes, donc c’est vrai que je soutiens un champion national. En tout cas, je préfère des sociétés qui ne se limitent pas à l’espace espagnol, mais qui sont capables d‘être compétitives à l’extérieur.” Le groupe espagnol de BTP, ACS a acheté 6,3% du capital d’Iberdrola. ACS est propriétaire par ailleurs de 35% d’un autre électricien espagnol : Union Fenosa. La presse espagnole met en avant la probabilité d’un mariage à trois entre Iberdrola, Union Fenosa et le groupe gazier espagnol Gas Natural.