DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quel avenir pour le Labour ?

Vous lisez:

Quel avenir pour le Labour ?

Taille du texte Aa Aa

Tony Blair a profité de son dernier discours à la tribune du Congrès annuel des travaillistes pour appeler le Labour à obtenir une quatrième victoire électorale consécutive. Après avoir fait le bilan de ses 12 années passées à la tête du parti, dont 10 au pouvoir, le Premier ministre britannique a galvanisé, mardi, le millier de militants réunis à Manchester. Poussé à la démission par certains membres de son propre clan, le chef du gouvernement leur donne tout de même quelques conseils :“C’est à vous de voir si vous voulez suivre, ou non, mon conseil”, souligne Tony Blair, “Mais quoi que vous décidiez, je suis toujours avec vous, du plus profond de mon coeur. Vous m’avez permis d’accomplir tout ce que j’ai entrepris pour ce pays. L’année prochaine je ne ferais pas ce discours mais dans les années à venir, où que je sois, quoi que je fasse, je suis avec vous. Je vous souhaite bonne chance”, a déclaré le chef du gouvernement britannique.

Chaleureusement accueilli par un auditoire acquis à sa cause, Tony Blair quittera son poste de Premier ministre avant septembre 2007. Reste à savoir qui lui succèdera. Le ministre de l’Education Alan Johnson peut-être ?
“Cette semaine nous nous intéressons au parti, à la politique de ce pays. Nous ne nous intéressons pas à nous-mêmes ou notre propre futur”, s’est contenté de déclarer M. Johnson.

Certains se demandent sans doute si Gordon Brown est dans le même état d’esprit. Le ministre des Finances, longtemps perçu comme le dauphin de Tony Blair, n’est pas assuré de lui succéder. Notamment parce qu’il ne fait pas l’unanimité auprès des électeurs.