DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition contre-attaque

Vous lisez:

L'opposition contre-attaque

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement polonais pourrait être dissout. Les chefs des différents partis d’opposition se sont réunis ce jeudi. Ils vont soumettre une motion de censure au vote lors de la prochaine session , au mois d’octobre. L’objectif : provoquer des élections anticipées et changer de gouvernement alors que le pays traverse une crise grave politique.

Aujourd’hui le président polonais, Lech Kackzynski s’est prononcé, pour la première fois sur cette tourmente où son jumeau, Premier ministre est en première ligne. Il a appelé ses concitoyens à ne pas s’inquiéter. Pour lui, aucun autre gouvernement n’est apte à diriger le pays et il s’oppose à de nouvelles élections.

La tension autour du gouvernement est montée d’un cran. La télévision polonaise a diffusé des images tournées en caméra cachée montrant un marchandage politique. Les images montrent le chef de cabinet du Premier ministre qui tente de convaincre une députée d’extrême droite de rejoindre son parti. La coalition entre conservateurs et populistes a explosé. Les conservateurs n’ont plus de majorité au Parlement et cherchent par tous les moyens à renforcer leurs troupes. Dans les sondages, 60 % des Polonais disent souhaiter la démission du Premier ministre.