DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première opération chirurgicale en apesanteur

Vous lisez:

Première opération chirurgicale en apesanteur

Taille du texte Aa Aa

Ca flotte comme dans l’espace, et pourtant, cela se passe dans un Airbus, quelque part au dessus de la France. Une équipe de médecins français a réussi hier la première opération chirurgicale dans des conditions “spatiales”, en apesanteur. Pour ne pas flotter, les médecins étaient attachés avec des harnais, et le bloc opératoire, créé spécialement, était équipé d’aimants pour retenir le matériel.

L’intervention, en anesthésie locale, a permis d’enlever une petite boule de graisse sur le bras d’un patient, volontaire.
Elle a duré 10 minutes, fractionnées en une vingtaine de courtes phases d’apesanteur. A chaque fois, l’avion montait, puis plongeait. Les spécialistes appellent cela des “paraboles” effectuées pour créer les conditions spatiales.

“Tout a merveilleusement bien fonctionné, s’est réjoui le professeur Dominique Martin, qui dirigeait l’opération. On a mis 22 paraboles au lieu des 25 prévues. Je crois que tout le monde est content, en particulier notre patient Philippe.”

Ce premier bloc opératoire en apesanteur constitue un prototype qui pourrait servir dans la Station spatiale internationale.
La prochaine étape – peut-être dans un an – sera une opération réalisée dans l’espace par un robot piloté du sol, par satellite.