DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne et France arrondissent les angles

Vous lisez:

Espagne et France arrondissent les angles

Taille du texte Aa Aa

C’est un Nicolas Sarkozy très attendu par les médias espagnols qui est arrivé ce vendredi à Madrid pour la réunion ministérielle des huit pays de l’Europe du sud sur l’immigration. Une rencontre axée sur les moyens de renforcer les frontières méridionales de l’Europe… Et sur l‘équilibre à trouver entre la régularisation et le rapatriement des clandestins… Les retours au pays sont nécessaires, pour Alfredo Perez Rubalcaba, ministre espagnol de l’Intérieur :

“Mon expérience et l’expérience de mon gouvernement est que les rapatriements sont cruciaux, parce que les mafias disent aux immigrants : Allez en Espasgne et vous y resterez. Les rapatriements envoient un autre message qui dit : Votre arrivée en Espagne ne garantit pas que vous allez rester.”

Le ministre français de l’Intérieur n’en attendait pas moins, lui qui veut interdire toute régularisation massive :

“Je veux rendre hommage à leur courage. A deux reprises, ils ont indiqué que la crédibilité d’une politique d’immigration européenne et nationale à l’intérieur de l’Europe passait par l’effectivité des mesures de raccompagnement. Je signe des deux mains.”

Nicolas Sarkozy qui rend hommage aux ministres espagnols des Affaires étrangères et de l’Intérieur, et c’est l’Espagne et la France qui d’un coup se rapprochent, après plusieurs semaines de petites phrases qui fâchent.

Sur le terrain, le défilé des cayucos continue. Ce vendredi 118 clandestins ont encore débarqué aux Canaries en Espagne.