DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Autriche, la revanche de Gusenbauer

Vous lisez:

Autriche, la revanche de Gusenbauer

Taille du texte Aa Aa

Il sera sans nul doute le prochain chancelier de l’Autriche. Le social démocrate Alfred Gusenbauer a gagné hier les élections, d’une courte tête, et contre toute attente. Le SPÖ remporte 35,7% des suffrages, mais comptera au parlement 68 sièges sur 183, un de moins qu’en 2002. Alfred Gusenbauer devra donc former une coalition, et son objectif, il l’a dit hier, c’est un gouvernement composé de 2 partis”.

Et c’est à une grande coalition avec son rival conservateur, Wolfgang Schüssel, qu’il pense. Les conservateurs relégués au deuxième rang après 6 années de gouvernement avec l’extrême-droite : 34,2% des suffrages, au lieu des 42,3% d’il y a 4 ans. Déçu, Wolfgang Schüssel, il espérait décrocher un troisième mandat. Ses réformes avaient pourtant contribué à redresser l‘économie autrichienne. Autre candidat possible pour former une coalition, les Verts, qui avec 10,5% des voix affirment avoir atteint un score historique en Autriche mais aussi en Europe.

Pas question en tout cas de s’allier cette fois avec l’extrême-droite. Le FPÖ de Heinz Christian Strache qui arrive en troisième position, avec 11,2% des suffrages. Un excellent score qui lui permet de gagner 19 sièges au parlement, où il en comptera 21 dorénavant. L’autre parti d’extrême-droite du populiste Jörg Haider, le BZÖ passe de justesse la barre des 4% pour être représenté au parlement.