DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : Gyurcsany refuse de démissionner

Vous lisez:

Hongrie : Gyurcsany refuse de démissionner

Taille du texte Aa Aa

Ferenc Gyurcsany s’accroche à son poste. Malgré la lourde défaite subie par son parti aux municipales, le Premier ministre hongrois refuse toujours de démissionner. Le chef du gouvernement n’a jamais considéré ces élections locales comme un troisième tour législatif : “Je n’ai jamais été d’accord sur le fait que cette élection était une sorte de référendum qui exprimerai l’opinion des électeurs sur la politique hongroise…”
Les appels à la démission se sont pourtant succédé dans la journée. Le président Laszlo Solyom a suggéré au parlement de voter une motion de censure contre le chef du gouvernement. Le Premier ministre refuse d’admettre qu’il a utilisé des moyens inadmissibles pour conserver le pouvoir a déclaré le chef de l’Etat.

Même son de cloche du côté de l’opposition. Le dirigeant du Fidez, Victor Orban estime que le message du peuple est très clair. Pour ces municipales, l’opposition a remporté les principales grandes villes du pays, seule la capitale Budapest lui échappe. Une mince lueur d’espoir pour le Premier ministre. Ferenc Gyurcsany fait face depuis deux semaines à un mouvement de protestation après avoir avoué avoir délibérément menti sur son programme économique pour remporter les législatives.