DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les "espions russes" quittent la Georgie mais Moscou durcit sa position

Vous lisez:

Les "espions russes" quittent la Georgie mais Moscou durcit sa position

Taille du texte Aa Aa

Tbilissi a remis à l’OSCE les officiers russes accusés d’espionnage, les quatre hommes doivent être ensuite renvoyés chez eux, sans possibilité de revenir sur le sol géorgien. Mais leur libération ne suffit pourtant pas à détendre les relations. La Russie a suspendu aujourd’hui toutes ses liaisons aériennes, terrestres, maritimes et même postales avec la Géorgie. Les relations entre les deux pays traversent une crise sans précédent depuis l’arrestation mercredi en Géorgie des quatre officiers. Le président géorgien Mikhail Saakashvili continue d’accuser les Russes d’espionnage et de subversion, dans le but de déstabiliser son pays.

Les quatre officiers avaient été placés en détention préventive, et leur arrestation avait déclenché la colère de Poutine. En fin de semaine dernière, Moscou avait évacué son ambassade à Tbilissi, à l’exception de deux diplomates et du personnel de sécurité. Les relations entre Moscou et Tbilissi sont tendues depuis l’arrivée au pouvoir du pro-occidental Saakashvili en janvier 2004. Le président de la Douma, le parlement russe, critique la position géorgienne : “Les actions non amicales du régime de Saakashvili contre la Russie, c’est un pas vers le terrorisme d’Etat”. A Moscou la crise avec la Géorgie est singée par ces jeunes partisans de Poutine, qui proposent un kit à envoyer au président Saakashvili. Un petit soldat, pour lui permettre de jouer la guerre…