DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Occidentaux s'inquiètent face à la crise entre la Géorgie et la Russie

Vous lisez:

Les Occidentaux s'inquiètent face à la crise entre la Géorgie et la Russie

Taille du texte Aa Aa

La crise entre Russes et Géorgie continue malgré le retour de 4 officiers russes arrêtés à Tbilissi pour espionnage. Ils ont été accueillis hier à Moscou par le ministre de la Défense Sergei Ivanov qui nie qu’ils sont des espions et parle de provocation. La Russie maintient sa décision de suspendre ses liaisons avec la Géorgie. Sergei Ivanov : “Ce n’est pas la première et ce ne sera pas la dernière provocation de la Géorgie”.

Ce sont les liaisons terrestres, aériennes et maritimes que Moscou a décidé de suspendre. Côté Géorgien, on estime que le pays est prêt à en payer le prix. Le message de la Géorgie à notre grand voisin, la Russie : assez, c’est assez”, a déclaré le président géorgien, Mikheil Saakachvili. Les relations entre la Géorgie, ancienne république de l’Union soviétique, et la Russie se sont tendues depuis l’arrivée au pouvoir en 2003 de Saakachvili, un pro-occidental.

Les Etats-Unis ont critiqué la gestion par le Kremlin de la crise autour des 4 officiers russes. Les 25, par la voix de la commissaire européenne aux Relations extérieures, ont demandé aujourd’hui à la Russie de lever ses sanctions contre les Géorgiens. Elle craint que la crise ne s’aggrave.