DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dossier nucléaire nord-coréen : Tokyo prône la fermeté

Vous lisez:

Dossier nucléaire nord-coréen : Tokyo prône la fermeté

Taille du texte Aa Aa

Face à la crise, le Japon appelle à un front uni avec Pékin et Séoul. Le nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que l’annonce de la Corée du Nord est extrêmement regrettable. “Si elle ose réaliser (l’essai nucléaire), cela ne lui sera jamais pardonné, a-t-il prévenu. Le dossier sera d’ailleurs évoqué les 8 et 9 octobre lors d’un sommet à Pékin auquel participera Shinzo Abe. Ce sera la première visite d’un Premier ministre japonais depuis 2001 en Chine.

A Tokyo, des Japonais s’inquiètent comme cette femme : “le monde entier désapprouve cet essai nucléaire et ils veulent quand même l’effectuer. C’est inadmissible.” “Ce pays est fermé, c’est donc difficile d’avoir des liens amicaux, souligne un autre Japonais. Nous vivons dans des mondes différents. C’est vraiment difficile.”

Les regards se tournent vers la Chine, alliée cruciale de la Corée du nord. Pékin fournit une aide alimentaire et énergétique au régime de Kim Jong-Il. La Chine a souhaité que Pyongyang fasse preuve de calme et de retenue.

“Si la Corée du Nord possède l’arme nucléaire, ça peut être utile pour la Chine en cas de tension, explique à Pékin une résidente. Mais en même temps, c’est difficile pour la Chine d’exprimer une position sur ce dossier. Dans quel camp va être Pékin? On doit aller très probablement contre l’Amérique et le Japon”.

D’où probablement le manque de fermeté de la Chine qui a souhaité que toutes les parties, et donc y compris les Etats-Unis et le Japon, se gardent d’actions qui pourraient attiser les tensions.