DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

EADS : le titre a souffert en bourse, il souffre et s'apprête à souffrir encore

Vous lisez:

EADS : le titre a souffert en bourse, il souffre et s'apprête à souffrir encore

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau retard dans les livraisons du gros porteur d’Airbus, annoncée par la direction franco-allemande du groupe européen de construction aéronautique, s’accompagne d’un impact financier plus fort que prévu, et c’est ce qui contraint mercredi la plupart des analystes à revoir en baisse leurs estimations et objectifs de cours pour le titre EADS. Mercredi en clôture, il titre perdait 5%. Le 14 juin dernier, l’annonce d’un deuxième retard de livraison avait fait chuter la valeur de 30% en bourse.

“Le marché s’inquiète sur la viabilité du projet, affirme un analyste financier parisien. Il s’inquiète des risques de pénalités supplémentaires et pourquoi pas de clients qui pourraient refuser de commander ces avions, et qu’ils pourraient laisser sur les bras d’Airbus donc des annulations de commandes qui pénaliseraient lourdement le compte de résultats du groupe”.

De nombreux analystes n’excluent pas un autre coup dur en raison des risques d’annulations de commandes et des incertitudes qui pèsent sur d’autres programmes. Ceci dit, Thierry Breton, le ministre français de l’Economie et des Finances est satisfait : “ce qui est important pour l’Etat actionnaire, ce qui est important également pour l’Etat partie prenante, c’est que face à ce problème, désormais entièrement explicité, il y a des plans d’action”. Tout en saluant le plan de restructuration d’Airbus dans ses grands principes, les analystes du secteur restent eux très sceptiques quant à son efficacité et attendent surtout d’autres précisions.