DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale au Congrès américain : failles dans le soutien républicain à Denis Hastert

Vous lisez:

Scandale au Congrès américain : failles dans le soutien républicain à Denis Hastert

Taille du texte Aa Aa

Contradictions dans le camp républicain à la suite du scandale à caractère sexuel au Congrès américain. Les langues se délient au sujet du comportement du député de Floride, Mark Foley. Ce parlementaire républicain a démissionné vendredi après la publication dans la presse d‘échanges de courriels compromettants avec des lycéens. Démission suivie de celle hier de Kirk Fordham, un responsable républicain.

Fordham, accusé d’avoir cherché à étouffer l’affaire, a déclaré qu’il avait prévenu il y a 3 ans les assistants de Denis Hastert, le président de la Chambre des représentants, à propos du comportement inquiètant de Foley. Le porte-parole de Hastert a nié ces déclarations.

De son côté, Tom Reynolds, dont Kirk Fordham était le directeur de cabinet, et qui est élu de l‘État de New-York, affirme avoir été mis au courant au printemps dernier et en avoir parlé à Hastert, au président de la Chambre des représentants. Tom Reynolds travaille sur la stratégie républicaine pour les élections parlementaires du 7 novembre.

Elections cruciales pour George W. Bush et qui s’annoncent difficile pour le camp républicain. Le président des Etats-unis s’est dit dégoûté par le député Foley mais a renouvelé son soutien au président de la chambre des représentants alors que des voix s‘élèvent pour réclamer la tête de Denis Hastert.