DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Belgique : le Vlaams Belang stoppé à Anvers


monde

Belgique : le Vlaams Belang stoppé à Anvers

L’extrême droite flamande bloquée à Anvers. Patrick Janssens, le maire de la deuxieme ville de la Belgique, a réussi à placer le Parti Socialiste devant le Vlaams Belang lors des elections municipales de dimanche. Le PS flamand a obtenu près de 10.000 voix de plus que le parti xénophobe. Le discours positivant et non partisan du maire sont à l’origine de cette victoire importante expliquent les journaux belges aujourd’hui.

Patrick Janssens a vanté une ville qui se redresse, qui gagne, asséchant le discours sytématiquement négatif du Vlaams Belang. Le parti indépendantiste reste néanmoins en progression sur l’ensemble de la Flandre. Il gagne surtout dans de petites communes mais stagne dans les grandes villes.

Le dirigeant du Vlaams Belang, Filip Dewinter, met ces résultats sur le compte du vote des immigrés. Filip Dewinter au micro d’EuroNews : “C’est le raz-de-marée du vote des immigrés qui, pour la première fois, ont eu l’occasion de voter. Il y a eu ce code de nationalité très mou, il y a eu ce droit de vote pour les immigrés, ça a donné quand même des dizaines de milliers d’immigrés qui ont eu l’occasion de voter à Anvers et qui ont voté à gauche, qui n’ont pas voté pour le Vlaams Belang, ça c’est clair.”

Autre perdant de ces élections, le parti libéral flamand du Premier ministre Guy Verhofstadt en chute libre dans de nombreuses communes. De quoi affaiblir un peu plus le gouvernement avant les législatives de 2007.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : un assassinat qui fait craindre pour la liberté d'expression et la liberté de la presse