DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ankara invite Paris à se pencher sur son passé colonial

Vous lisez:

Ankara invite Paris à se pencher sur son passé colonial

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre turc a violement pris à parti la France ce mardi en qualifiant la proposition de loi sur le génocide arménien “d‘éclipse de la raison”. Recep Tayyip Erdogan estime que le texte français empêcherait un débat libre et violerait la liberté d’expression. Il a suggéré que Paris fasse sa propre introspection sur ce qui a pu se passer en Algérie et dans d’autres anciennes colonies.

Erdogan a néanmoins assuré qu’en dépit de la controverse, la Turquie continuerait d’avancer dans la voie de l’adhésion à l’Union européenne. La commissaire européenne à l’Elargissement, Ollie Rehn, a jugé le projet de loi français “contre-productif”. Le président de la Commission européenne, a estimé qu’il ne fallait pas chercher à ajouter des critères à l’adhésion de la Turquie.

En Turquie, les manifestations se multiplient, principalement à Istanbul et à Ankara devant l’ambassade française. Le parlement français doit examiner la proposition de loi socialiste ce jeudi. Le texte prévoit un an de prison et une forte amende pour toute personne niant que les massacres commis sous l’Empire ottoman constituent un génocide. Les Arméniens affirment que jusqu‘à un million et demi des leurs ont péri entre 1915 et 1917. Ankara soutient de son côté que des massacres ont été commis de part et d’autre, et récuse le terme de “génocide”.