DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du nord : après son premier essai nucléaire, quelles répercussions pour l'économie?

Vous lisez:

Corée du nord : après son premier essai nucléaire, quelles répercussions pour l'économie?

Taille du texte Aa Aa

Isolée, économiquement exsangue, et déjà soumise à des sanctions, la Corée du Nord a-t-elle tout à perdre de nouvelles restrictions ou le risque était il calculé? Pour Wendy Shermann, ex assistante secrétaire d‘état sous Bill Clinton, Pyongyang a bien étudié les enjeux et considère qu’elle avait plus à gagner : “La Corée du nord a fait le calcul suivant : même si on fait cet essai, il y aura sans doute des conséquences, mais elles seront de courte durée… De toute façon, le monde aura à négocier avec nous en tant que puissance nucléaire et cela nous donnera ensuite des moyens de pression sur le plan diplomatique.”

L‘économie nord coréenne s’est effondrée à la disparition de l’URSS. Aujourd’hui le pays ne parvient toujours pas à nourrir ses 23 millions d’habitants. Dans les années 90 plusieurs millions sont morts de famine. La Corée du nord repose toujours largement sur l’aide alimentaire. Et le soutien de ses voisins, dont la Chine, son principal appui. Mais la donne change : “Les relations entre la Chine et la Corée du nord se sont modifiées dit cet analyste. Il devient très difficile pour ces deux pays de maintenir un partenariat stratégique, très difficile pour eux de rester bons camarades.”

Les alliés de Pyongyang, Russie, Chine et Corée du sud vont avoir un rôle majeur à jouer. La communauté internationale a en effet une marge de manœuvre limitée pour peser économiquement sur le pays, déjà soumis à de nombreuses restrictions commerciales. Et la pertinence d’une telle politique est sujette à controverse : “Quand j‘étais en Corée du nord, j’ai constaté que c‘était un pays stable, pas prêt de s’effondrer dit ce politologue. Il est irréaliste de penser qu’une telle politique pourrait l’amener à l’effondrement. Tout ce que ça va faire, ce sera d’empêcher la Corée du nord de s’ouvrir au marché extérieur, et aux investisseurs”.

Ces dernières années, le pays avait fait une timide incursion dans l‘économie de marché, une évolution que les analystes suivaient de près. Depuis le rapprochement des deux Corées en 2000, des projets économiques intercoréens avaient vu le jour, comme celui du complexe industriel de Kaesong, importante source de devises pour le pays. L’essai nucléaire nord-coréen risque bien de les clouer au sol.