DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre en Irak serait responsable de 655.000 morts selon une étude de chercheurs américains et irakiens

Vous lisez:

La guerre en Irak serait responsable de 655.000 morts selon une étude de chercheurs américains et irakiens

Taille du texte Aa Aa

La guerre en Irak serait responsable de 655.000 morts soit treize fois plus que les chiffres avancés par l’armée américaine. Ces chiffres proviennent d’une étude menée par des experts américains et irakiens. Ce bilan ne repose pas sur un décompte des corps enregistrés dans les morgues mais sur des entretiens avec des ménages irakiens soit 13 000 personnes. Cette méthodologie a déjà été utilisée au Darfour.

Pour George W.Bush, cette estimation n’est “pas crédible”. Le gouvernement irakien parlent de chiffres “exagérés”. Le commandant de la force multinationale en Irak, le général américain Casey estime que “ce chiffre de 650.000 semble être bien au-delà des chiffres qu’il a vu. Je n’ai pas vu de chiffre supérieur à 50.000. Aussi, je ne lui accorde pas de crédibilité”, affirme-t-il.

Le professeur Gilbert Burnham persiste et signe. Il a coordonné cette étude publiée sur le site internet du journal britannique The Lancet. “Nous sommes confiants concernant nos données. Nous avons utilisé des méthodes déjà éprouvées, il ne s’agit pas de choses inventées mais de méthodes fiables et nombres d’entres elles ont été développées grâce au soutien financier et technique du gouvernement américain”. Selon cette étude, le taux de mortalité en Irak est désormais 2,5 fois supérieur à ce qu’il était avant la guerre.