DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le prix Nobel de littérature revient au turc Orhan Pamuk

Vous lisez:

Le prix Nobel de littérature revient au turc Orhan Pamuk

Taille du texte Aa Aa

Comme un écho à l’actualité, c’est à Orhan Pamuk un romancier turc, qui a défendu les causes arménienne et kurde, que le prix Nobel de littérature a été décerné ce jeudi. L’Académie suédoise a récompensé un écrivain qui, souligne-t-elle, a trouvé de nouvelles images spirituelles pour le combat et l’entrelacement des cultures”. L’auteur de Mon nom est rouge et du Livre Noir, l’un des romans les plus lus en Turquie, traite dans ses œuvres des efforts de son pays pour s’intégrer à l’Europe et des déchirements dans la société turque.

Orhan Pamuk avait été poursuivi par la justice d’Ankara pour insulte à la nation turque, après avoir déclaré cette simple phrase dans un hebdomadaire suisse en 2005 : “un million d’Arméniens et 30 000 kurdes ont été tués sur ces terres, mais personne d’autre que moi n’ose le dire.” Ont suivi des menaces de mort. Les poursuites judiciaires ont finalement été abandonnées début 2006.

En 89, il fut l’un des premiers écrivains dans le monde musulman à condamner ouvertement la fatwa contre Salman Rushdie. Pamuk, qui se considère comme un écrivain sans intentions politiques avait refusé le titre “d’artiste d’Etat” en 98, ce qui avait irrité ses détracteurs. Il a accumulé les prix littéraires à l‘étranger : le prix Médicis français du roman étranger et le Prix de la Paix des libraires allemands en 2005.